[EP] Astre – Erase Everything

Entremêlant l’acoustique et l’organique afin d’y incorporer une humanité poignante et réconfortante, Astre signe un troisième EP dont la puissance évocatrice ne cesse de sublimer nos plus profonds désirs et nos plus intenses mélancolies.

La pochette du nouvel opus d’Astre, « Erase Everything », est floue. Elle cache la sensualité d’un corps nu, endormi, innocent. Après l’amour, ou avant, on ne le saura jamais. Mais le disque semble empli d’une tristesse liée à la précipitation des événements, à une passion charnelle et émotionnelle se prolongeant dans les méandres de mélodies fantomatiques et hantées par l’autre, la source du plaisir, du désir et de ce matin que l’on ne veut jamais voir briller. Tout effacer. Tout oublier. Ou, plutôt, se battre musicalement pour survivre à ce que le futur proche nous réserve, bon ou mauvais.

L’art d’Astre se décompose en myriades d’éclats harmoniques portés par des rythmes sensuels, caressants et sensitifs. « Old Love & Hotel Rooms » dessine le décor d’une obscurité au cœur de laquelle tout peut arriver, tandis que les mains, les peaux, les lèvres s’unissent et fusionnent dès que la pureté immaculée de « Lost Years » rattrape le passé, second chapitre éclipsant les jours, mois et années perdus. Lorsque le piano achève cette conversation qui n’a pas besoin de mots mais, simplement, du chant obsédant de Lia, il court vers sa destinée avec « Misfit », l’autre, l’évadé, l’incompris. « Erase Everything » brouille les pistes, souffle les bougies et provoque, en un tourbillon enivrant, le cerveau reptilien de l’auditeur. Qu’il s’agisse de s’égarer dans les cordes et la voix de Loup Na ou, à travers la piste éponyme, épilogue d’un songe qui maintient nos yeux clos, la distorsion impose une réalité que l’on souhaite fuir, en écoutant les anges et les muses d’une étreinte volée mais à jamais immortelle.

La compagnie, lors de nos instants de solitude, de cet EP chaleureux et tendre se métamorphose en une addiction, une dépendance à l’amour et à la symbiose des sentiments et des minutes de confidence, allongés, heureux. Et, lorsque le soleil apparaît, plus rien n’est comme avant. Astre est parvenu à concrétiser les espoirs de toutes celles et de tous ceux qui, encore, croient en un réel langage des âmes. Bouleversant.

« Erase Everything » d’Astre est disponible depuis le 20 avril 2018 chez Budde Music.


Retrouvez Astre sur :
Site officielFacebookTwitter

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami