[Clip] [Exclusivité] PARANOÏD – Lazy Day

Ce qui ressemble tout d’abord à une histoire d’amour impossible se métamorphose, petit-à-petit, en une quête éperdue de l’autre, rompant la solitude pour ne plus invoquer que le sacrifice et la fusion. Dans un mouvement constant et alternant grands espaces et lieux clos, « Lazy Day » de PARANOÏD est une formidable chevauchée vers la dépendance sentimentale et humaine.

La passion est une hantise. Une obsession qui prend la forme des spectres d’un passé que l’on aimerait oublier mais qui, viscéralement, nous possède. Pour la cavalière de « Lazy Day », le but est clair et s’approfondit seconde après seconde : détruire pour mieux rebâtir. Elle se précipite sur son destrier, figure immaculée que des éléments maléfiques essaient de prendre dans leurs griffes sales et acérées. Mais elle fait montre d’une volonté à toute épreuve. Elle veut la liberté. Elle veut sauver le prisonnier d’un mal atroce et intime. La chanson de PARANOÏD, délicate et entièrement imprégnée par les images gothiques et modernes de Maxime Manenc, transforme ce jour mélancolique en entière dévotion. Et donne envie de se battre pour conquérir sa destinée.

« Lazy Day » est l’antithèse parfaite du court-métrage sentimental ; car il puise, dans le texte et la musique de PARANOÏD, une ambiance purificatrice, même si la volonté se doit d’être omniprésente pour que nos deux héros soient, le moment venu, capables de briser murs et chaînes. L’ultime image, qui aurait pu sembler romantique au premier abord, pose tout de même une terrifiante question : est-ce un rêve, ou une interprétation du réel ? Qui est vivant ? Qui est mort ? Le purgatoire a été chassé et laissera certainement des traces ; mais c’est l’alliance qui sort en grand vainqueur d’un combat sensible comme on n’en a jamais vu. Soigné, émouvant et d’une exceptionnelle puissance cinématographique.


Retrouvez PARANOÏD sur :
FacebookSoundcloud

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami