[EP] [Exclusivité] Gaumar – Yellow

Collection de chansons aussi bienheureuses qu’humoristiques et révélatrices d’une vision de l’existence ciselée et précise, « Yellow » de Gaumar conjugue ses ambiances musicales et verbales dans un discours qui risque bel et bien de remettre de nombreuses pendules à l’heure !

Gaumar est, décidément, une artiste comme on n’en fait plus. Passionnée par les langages mélodiques et leurs essences les plus directes, qu’elle maîtrise à la perfection, la jeune femme n’hésite à aucun moment à dire ce qu’elle pense, pour le bien de tous. Dans ce choix de vie osé mais passionnant, « Yellow », une couleur sur laquelle il va falloir compter, entame les relations humaines au couteau aiguisé d’un verbe sincère et à la poésie tantôt ironique, tantôt inspirée et obsédante. Cinq chansons sur l’attirance de l’autre, qu’il soit fusionnel ou différent ; mais avant tout, un cœur à prendre et surprendre, pensé dans le jazz, la pop et les rythmes paradisiaques d’îles harmoniques désertes où tout peut arriver.

« Sourire » est innocent et se focalise non pas sur le séducteur le plus insipide, mais plutôt sur celui qui, l’air de rien, dans une rame de métro, semble différent. Une consolation pour tous ceux que la vie accable, autant qu’une vocation avouée et assumée par l’artiste. Cette étude anthropologique, Gaumar l’accomplit sans relâche sur « Yellow », notamment avec le refrain en anglais de « Les Gens », question sur les apparences et l’oubli de soi. Le hip-hop de « Yellow » revigore, comme si l’état second d’une réflexion intime pouvait tout changer et ouvrir l’âme de ceux qui se peindront, littéralement et psychologiquement, en jaune ; le soleil, la lumière, l’espoir. « Entre Tes Doigts » et « Mon Amour » remettent l’obsession de l’absence en avant, de même que l’idiotie de la rupture et la quintessence de la complémentarité. Entre chorégraphies sensuelles et voix affirmées et revendicatives, l’EP libère l’auditeur de ses doutes insipides et inutiles. Et nous tend les bras pour transpirer jusqu’au bout de la nuit et exorciser les évidences qui, finalement, n’en sont pas. Un uppercut sensoriel et extatique, à écouter en boucle pour, enfin, se laisser porter par les sentiments et la simplicité de l’espérance.

« Yellow » de Gaumar, sortie le 1er juin 2018 chez Active Records.


Retrouvez Gaumar sur :
FacebookTwitter

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami