[Entourage #21] Pierre-Antoine Sims (Fuzeta)

Notre coup de foudre pour la musique de Fuzeta fut immédiat, presque fulgurant au commencement. Entre tendresse et mélancolie, le groupe pop-rock breton revenait après un an d’absence, début mai, avec un troisième format court, « What We’ve Drawn », magnifiquement porté à l’unisson. Un appel du grand large, un cri du cœur, la dernière marche avant l’album à venir également cette année. Pierre-Antoine Sims, chanteur et guitariste de Fuzeta nous fait le plaisir de partager avec nous cinq anecdotes fortes avec des musiciens croisés sur la route, en studio, en backstage ou sur les bancs de l’école.

Les Gordon

Nous avons rencontré Marc aux Inouïs du Printemps de Bourges, en 2015. Nous sommes aussi partis en Asie avec lui lors de French Miracle tour, en 2016. Il est très passionné, curieux, multi-instrumentiste et multi talents – en témoignent son projet Leska avec Douchka, ainsi que ses réalisations vidéo avec We Are Colorado. Nous sommes en contact régulièrement même si pour l’instant aucune collaboration musicale n’a surgi de cette amitié. Bientôt peut-être ?


Death Engine

On a le même luthier, le même goût effréné pour les beaux amplis, ils ont enregistré leurs trois disques chez Amaury Sauvé (comme nous les deux premiers), ils ont été soutenus par l’équipe du Manège à Lorient (comme nous). Même si nos styles musicaux respectifs peuvent sembler éloignés, nous avons plein de choses à nous raconter lorsque nous nous croisons. Ils ont une très grande culture musicale et une sensibilité à la production des enregistrements qui nous parle beaucoup. Ils viennent de sortir un disque qu’ils défendent en ce moment dans toute l’Europe.


Bakel

J’ai rencontré Vanille grâce à BMG Rights Management, notre éditeur à tous les deux, pour un point com digitale. J’ai découvert une belle personne qui explore un univers très personnel et touchant. Son tout premier titre « Vertige » vient de sortir le même jour que notre single « What We’ve Drawn ». C’est co-produit par Damien Tronchot de Pavane et c’est très très cool.


Lenparrot

Romain était dans la même classe que Dorian au collège. J’ai toujours aimé Rhum for Pauline et maintenant son projet solo Lenparrot. On se croise régulièrement. Nous avons partagé le Point Éphémère en 2016 pour la sortie de « Pavilhão Chinês », notre deuxième EP. Son premier album, sorti en 2017, est très bon – tout particulièrement le titre « Inner Place ».


Courtney Barnett

J’ai croisé Courtney deux fois. La première fois dans le public lors de son passage aux Rencontres Trans Musicales, la même année que le nôtre. La deuxième fois, j’ai passé une partie de la journée avec elle et toute l’équipe de Jen Cloher lors des Nuits de l’Alligator à L’Echonova. Elle m’a appris une chose très importante : peu importe qui vous êtes, peu importe le nombre de fans que vous avez, peu importe la taille du public qui se trouve devant vous… la seule chose qui compte, c’est ce que vous êtes. Ces deux concerts n’étaient pas brillants, sublimes, humbles et solaires ; c’est elle qui l’était.


Titre éponyme de ce nouvel EP, « What We’ve Drawn » traduit avec justesse toute la sensibilité de Fuzeta. Cette intention originelle, et particulièrement originale, de raviver notre imaginaire à travers des textes universels qui font sens dans nos vies. Accompagné des images de leur ami vidéaste Mathieu Ezan, le titre s’offre une histoire et surtout une intrigue en forme de compte à rebours. Un titre qui donnerait bien envie de pouvoir remonter le temps.


Retrouvez Fuzeta sur :
Site officielFacebookTwitter

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami