[LP] Niki Niki – Absence

Cette sensation étrange et fascinante de détenir, entre ses mains, un disque qui bouleversera votre existence à jamais, chargé de passion, de larmes et de sensations fortes et profondes ; « Absence » de Niki Niki est une véritable évasion musicale et humaine qu’il est impossible d’oublier une fois que l’on s’y est précipité.

Niki Niki Absence 800x800

Des notes infusées dans l’eau chaude d’une boisson aux effets à la fois thérapeutiques et hallucinogènes ; en quelques secondes, Niki Niki imprègne l’atmosphère qui nous entoure de ses sonorités iridescentes, de ses frottements électroniques parfois caressants et, souvent, pénétrants. « Absence », ce sentiment d’oubli dans le désespoir de retrouver l’autre, la moitié, la vie qui nous échappe quand celui ou celle qui nous complète n’est pas là, à nos côtés. Et, dans ces onze pistes emplies de spleen et d’espérance, le trio s’imprègne de la solitude pour donner naissance au songe, à la révolte pacifiste d’une individualité qui, enfin, ne sera plus jamais en retrait.

Chaque note, chaque mélodie revêt une importance capitale dans le travail d’esthète de Niki Niki. De l’introduction ciselée de « Prelude » à l’enchaînement tout en douceur et écho de « Pink Sorrows », les éléments synthétiques s’entrecroisent avec la multiplicité marquante de chants épris d’une sensibilité à fleur de peau. Oscillant entre ombre et lumière, le groupe unit l’interrogation (« Absence », « Nothing Never Dies ») à l’éblouissement (« Glorious Dayz ») avec une facilité innée, les harmonies devenant le prolongement naturel des êtres qui les ont façonnées à leur image. Quelques accords de guitares brumeux se délitent, s’affirment (superbe « Where Is The Beauty ») puis s’effacent, lentement, intensément. « Absence » est un appel, une poésie sans fin que l’on lit en s’y reconnaissant, en savourant les délices et nectars précis et duveteux qu’il nous tend, généreusement et amoureusement (« Downstairs » ou les cordes poignantes de « Til Sunday »).

Tous ces éléments éclairés et magnifiques donnent à l’opus des allures de classique instantané, du fait de son exceptionnelle originalité et de la dévotion sans faille de ses créateurs. Mais « Absence » va beaucoup plus loin : il est un phénomène, inexplicable mais rapidement indispensable, puisant dans les douceurs secrètes de l’artifice pour en faire naître l’essence vitale d’un disque éblouissant et terriblement similaire à nos fantasmes de sérénité les plus éteints. Une flamme dans nos ténèbres, enfin.

Niki Niki sera en concert le 3 avril à La Maroquinerie.

Niki Niki 800x533

« Absence » de Niki Niki est disponible depuis le 16 mars 2018 chez Yotanka.


Retrouvez Niki Niki sur :
Site officielFacebookTwitter

Raphael

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami