[LP] Broke Diplomates – Broke Diplomates

S’amusant à se familiariser avec des genres aussi variés que passionnants, Broke Diplomates signe un premier album n’ayant rien à envier à d’autres figures du rock, toutes nationalités confondues. Une pure merveille d’inventivité, soignant ses mélodies et ses effets dans une imparable dextérité.

Broke Diplomates Broke Diplomates 800x800

On pourrait, tout d’abord, penser que Broke Diplomates a décidé de s’incruster au milieu du paysage rock anglo-saxon, et ce, sans prévenir. Car son premier opus éponyme, en plus de faire de l’œil à de glorieux aînés de la vague psyché des années 1970 et à l’inventivité britannique du début du XXIe siècle, est tout simplement déroutant et unique : « Broke Diplomates » démontre un potentiel quasiment insatiable et inépuisable, véritable tourbillon harmonique impossible à arrêter ou à apaiser. Entre bruit et fureur, douceur et électricité, le disque se savoure comme une caresse se métamorphosant, sous les doigts du groupe, en tempête frénétique et obsessionnelle dont on ressort à jamais rassasié. Et heureux, par la même occasion.

Le calme avant la tempête ; le pouvoir d’attraction de Broke Diplomates s’insinue sans crier gare dans nos neurones alors enflammés. Alternant passages apaisés et doux (« Later », « Purple Interlude ») et minutes diaboliques et sulfureuses (« Relievement », « Orders »), le projet s’empare de son sujet avec force et sans aucune concession, se plaisant à insérer, dans des pistes d’ores et déjà anthologiques, des secondes en équilibre qui sont autant de pauses au cœur du tumulte. Les effets secondaires annoncés à la perfection par « Just a Day » sortent ainsi de leur cocon et prennent leur envol, hallucinogènes ou orageux ; « The Locust » déroule une lave bouillante et superbe, où les entrailles de la terre grondent ; « Later » se transforme en un délice mélancolique au bord de l’implosion, cherchant une issue qui pourrait lui être aussi favorable que fatale ; et « Holster Bolster » enrage, rumine et se met en retrait pour mieux exulter dans ses circonvolutions saturées ou acoustiques, alors que le chant se fait cri. L’art de Broke Diplomates, immergé dans un rock racé et dynamique, évolue constamment et sans relâche, disséminant ses désirs coupables le long d’un chemin certes semé d’embûches, mais éclairé de mille couleurs peintes à grands coups d’imaginaire et d’intelligence.

Un album frémissant et annonciateur, à travers ses signes avant-coureur, de la déferlante inexorable qui s’abat sur nous. Broke Diplomates, débordant d’une infaillible envie, signe un travail appliqué et référentiel, en plus de provoquer en nous un sourire heureux et, en y regardant de plus prêt, légèrement machiavélique. Une quête de la sensibilité et de l’exposition des sentiments, des plus émouvants aux plus extrêmes et impulsifs.

Broke Diplomates par Tori Clarkson 800x800
crédit : Tori Clarkson

« Broke Diplomates » de Broke Diplomates est disponible depuis le 18 décembre 2017.


Retrouvez Broke Diplomates sur :
FacebookBandcamp

Raphael

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami