[LP] Emel – Ensenity

Alors que la majorité des albums de remixes se contentent de recycler leur matériau d’origine sans essayer un seul instant de le comprendre, « Ensenity » d’Emel s’impose comme le complément indispensable du fabuleux témoignage de la chanteuse tunisienne, en plus de dépasser ses frontières en imposant une vision à la fois sublime et sombre de ses odes.

Emel Ensenity 800x800

On avait été littéralement subjugué par le magnifique « Ensen », disque dont le langage universel et la vision artistique faisaient d’Emel Mathlouthi l’ambassadrice d’un espoir fulgurant et intense. Avec cet album, la compositrice avait purement et simplement effacé les frontières originelles dans lesquelles ses créations baignaient, métamorphosant l’opus en un discours vibrant et sensitif, sans chaînes ni limites. À l’annonce d’une collection de remixes de cette œuvre indispensable, on pouvait craindre le pire ou la facilité ; mais il n’en est absolument rien. En effet, « Ensenity » porte bien son nom, voyageant entre le tourment et la lumière, entre la folie et la réconciliation. Et les travaux accomplis pour lui donner vie sont tout simplement fascinants, à plus d’un titre.

Ce n’est pas pour rien que les pistes de « Ensenity » sont appelées « Reworks » ; prenant fait et cause pour la substance vivante et éblouissante de « Ensen », les différents musiciens ayant participé à la naissance de cette réinterprétation l’ont fait avec inspiration et humilité, n’hésitant jamais à se laisser transporter par les hymnes d’Emel. Que ce soit dans la noirceur saturée de « Braibtek (Mettani Rework) », entrée en matière sulfureuse et sismique, ou au cœur du trip-hop jazzy et psychédélique de « Sallem (Free The Robots Rework) », l’immersion est totale, inattendue et frappante. Les instruments utilisés pour livrer ces tableaux possédés se succèdent et, forts de leur originalité, complètent à la perfection un canevas déjà magnifique : des guitares électriques puissantes de « Thamlaton (Karim Attoumane Rework) » à celles, plus en larsens et en frénésie, du splendide « Fi Kolli Yawmn (Victoria + Jean Rework) », tout est fait pour graver, dans le marbre solide et précieux de « Ensen », des témoignages francs et sincères, remerciant Emel pour sa sensibilité et sa manière incomparable de transcender les plaines et montagnes nous séparant de la liberté pour laquelle elle milite sans relâche.

« Ensenity », ou la folie passagère purificatrice et aimante de collaborateurs transfigurés par le corps et l’âme d’Emel Mathlouthi. Une plongée dans les ténèbres de la connaissance, dans les émois d’une muse prête à affronter l’obscurité même de sa psyché pour donner vie à ses vérités.

Emel par Ebru Yildiz 800x533
crédit : Ebru Yildiz

« Ensenity » d’Emel est disponible depuis le 2 mars 2018 chez Partisan Records.


Retrouvez Emel sur :
Site officielFacebookTwitter

Raphael

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami