[EP] JOKO – Loon

JOKO, ou tout simplement Iris et Arthur, célèbre l’alliance fusionnelle de deux jeunes musiciens, qui semblent être faits pour se rencontrer. « Loon » réveille, sans aucun doute, notre curiosité sur l’ensemble de ces cinq titres, cocktail réjouissant d’électro-pop joueuse et de folk éthéré. Bien que dominé par le tubesque et décisif « Fools », ce délicieux EP affiche une maturité musicale peu commune pour un groupe en devenir. De suite, nos regards se tournent du côté The Dø pour cette indéniable intelligence sonore, mais aussi dans la direction des Anglais The Ting Tings, pour le côté jubilatoire des compositions.

JOKO Loon 800x800

Nos deux Strasbourgeois se complètent donc avec brio. La voix d’Iris se positionne comme un atout évident, entre sensualité élégante et intentions décomplexées. Sans verser dans l’expérimentation, la jeune musicienne s’empare des beats cotonneux et des arrangements soyeux de son complice comme d’un terrain de jeu ouvert, pour laisser libre court à son activité musicale et vocale énergique. L’ensemble est toujours fin, soucieux d’un équilibre juste et harmonieux. Preuve d’un savoir-faire maîtrisé, la musique tend vers une épure élégante et fine. L’électronique moderne peut être, par ailleurs, l’art de l’à-propos, où chaque événement sonore peut faire la différence, parce qu’il est opéré au bon endroit. Placé en ouverture du disque, « U Got » est ainsi un exemple parfait de cette finesse dans le souci du détail, en particulier dans les reliefs de la construction rythmique. Foncièrement dans l’air du temps, mais capable de surclasser aisément 99% de la concurrence, « Loon » affiche une approche musicale pop et harmonique, qui devrait donner des sueurs froides à Fakear ou susciter chez Superpoze l’envie d’étendre son spectre stylistique.

Tube aussi évident que malicieux, « Fools » alterne le chaud et le froid pour mieux nous emporter dans son groove bubblegum. Le contraste est d’ailleurs saisissant entre ce single et le dernier morceau. En effet, histoire de finir avec beaucoup de retenue et de douceur, JOKO se lance dans une étonnante ballade cristalline, simplement agencée autour d’une basse sans artifice et survolée par les notes vocales subtiles et réverbérées de notre chanteuse inspirée.

Prometteur à plus d’un titre, cet EP démontre le potentiel créatif tout simplement ahurissant de nos deux jeunes musiciens, même s’ils ont choisi, pour l’instant, de rester dans leur relative zone de confort, entre accessibilité et séduction, naviguant en terrain connu, pas très loin d’une Jeanne Added ou d’une Christine and The Queens. À ce stade, rien n’indique quelle pourra être la suite de cette belle aventure naissante, mais notre radar reste évidemment en alerte.

Joko par Ugo Richard 800x531
crédit : Ugo Richard

« Loon » de JOKO est disponible depuis le 16 février 2018.


Retrouvez JOKO sur :
FacebookTwitterSoundcloud

Laurent Thore

La musique comme le moteur de son imaginaire, qu’elle soit maladroite ou parfaite mais surtout libre et indépendante.

Partager cet article avec un ami