[EP] [Exclusivité] San James – Bridges

Il faut parfois se laisser porter par une pochette. Sur celle de « Bridges », on imagine la chanteuse canadienne San James en chute libre, tournoyant dans les airs, comme tombée du haut d’un pont imaginaire. Saisissant, mystérieux et profondément intrigant, comme son nouvel EP.

crédit : Marie-Pier Meilleur et Marin Blanc

Sur ce second EP, la Montréalaise Marilyse Senécal dévoile son jeu à pas de loup pour nous marquer immanquablement d’un délicieux souvenir. Sans l’ombre d’un doute, la musique de San James est élégante, racée et authentique. C’est notre premier constat. La chanteuse évolue au fil des cinq titres de « Bridges » avec une admirable adresse entre des propositions musicales aussi éloignées dans la case des genres que rapprochées dans l’émotion qu’elles portent sans fard. Ce sont donc ces fameux ponts qui viennent comme autant de tentatives relier les îlots créatifs de la newcomer canadienne : des titres vivants et habités, dont les émotions virevoltantes nous font vite tourner la tête et parfois même un peu rougir.

Sur ce second jet, cinq titres s’opposent et s’imposent pour mieux s’unir : la pop métissée de soul de l’impérieuse « White Walls », le rock tempétueux de « One Hundred Faces » évoquant le caractère tranchant de sa compatriote Emily Haines, la vibrance pop de « Stay Still » aux teintes jazzy, les mélodies catchy et énergiques de « Danger is no Friend of Mine » et une révélation RnB éclairée, « Henry ». Autant de belles accroches pour tisser des liens entre les pistes et les émotions d’un disque mature, fort d’un éclectisme juste et sans démesure. Un talent rare à suivre de près !

crédit : Etienne Dufresne

« Bridges » de San James, sortie le 9 mars 2018.


Retrouvez San James sur :
Site officielFacebookTwitterBandcamp

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami