[EP] Pr Strauss – Black & White Moon

En s’inspirant de l’âme musicale des genres les plus séducteurs et profonds, Pr Strauss signe un EP parfait et inspirant, quelque part entre La Nouvelle-Orléans et les bas-fonds new-yorkais.

crédit : Ellie McRettus

Il est souvent difficile de se forger une identité en prenant appui sur des styles d’ores et déjà connus, sans que quiconque vienne crier au plagiat. Dans la cas du rock et du blues, cela demande de l’ingéniosité et une passion de tous les instants, au risque de se prendre les pieds dans le tapis et de ne plus parvenir à se relever. En ce qui concerne Pr Strauss, l’idée de départ a de quoi inquiéter : interpréter des titres venant tout droit des élans US de la seconde moitié du XXe siècle, en évitant la redite. On se plonge alors dans « Black & White Moon » avec une certaine appréhension, heureusement vite effacée au vu de la qualité et de la puissance évocatrice du projet. En quatre pistes à la fois palpitantes et sulfureuses, Pr Strauss s’évade, laisse parler les instruments et le chant dans un sabbat sonore exaltant et magnifique. Une vraie cure de jouvence, en plus de nous donner des frissons de joie et de nous inciter à aller affronter les rues nocturnes pour y déceler des clubs semi-déserts et transpirer jusqu’à l’aube.

Dès « Meditation Of An Old Fisherman » (bon sang, quel titre !), l’atmosphère se fait tour-à-tour duveteuse et électrique, mêlant un saxophone en roue libre à des riffs aussi bien rock que psychédéliques nous plongeant dans un état second profondément réparateur ; ce que viendra confirmer l’incandescence de « Take The Road », dissimulant, sous son introduction faussement paisible, des torrents de guitares acérées et brûlantes. Le titre éponyme est, dans cette continuité, une surprise inattendue, s’immergeant avec ferveur dans le swing afin de prouver, s’il en était encore besoin, que tous les langages harmoniques peuvent délivrer des élans de plaisir et de réconfort, confirmés par la sensualité vénéneuse des six cordes et des cuivres, portés par une basse insidieuse et tendre, de « Last Wishes » ; ultimes souhaits que l’on espère voir se concrétisés très rapidement, afin de nous apporter toujours plus de sensations fortes.

Au final, « Black & White Moon » est un hommage essentiel et poignant aux cultures indépendantes et humaines de l’art mélodique ; une collection de pistes sur lesquelles on aime se perdre, égarer nos désirs et nos regards pour contempler des couleurs inédites et des formes aguicheuses, afin de ne pas achever nos ultimes minutes nocturnes en solitaire. Pr Strauss signe un disque réellement prenant et complet, à tel point que l’on sespère rapidement en entendre la suite, comme si notre santé mentale en dépendait. Un délice à consommer sans modération !

crédit : Alain Dodeler

« Black & White Moon » de Pr Strauss est disponible depuis le 26 novembre 2017.


Retrouvez Pr Strauss sur :
Site officielFacebookBandcamp

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami