Menu

[LP] Coco Méliès – The Riddle

En plongeant dans un genre aussi particulier que fédérateur, Coco Méliès signe une collection d’hymnes à l’humanité et à la rencontre, à l’union et à la fantaisie. D’une fraîcheur subtile et contagieuse, « The Riddle » nous trotte dans la tête longtemps après son écoute et nous attire inexorablement à lui, formidable baume au cœur et confident magique de nos solitudes.

L’énigme. La devinette. Le mystère. « The Riddle », avec ce titre étrange et résumant pourtant à la perfection son contenu, demande plusieurs écoutes pour être assimilé et en extraire tous les secrets, même les plus enfouis. L’art de Coco Méliès réside, en effet, dans ce doux paradoxe : les chansons, en apparence simples et directes, sont beaucoup plus élaborées et complexes qu’elles n’y paraissent. Et provoquent cette indéfectible réaction : comment fait-on pour se sentir aussi bien en écoutant l’album, tout en sachant que ses ingrédients, nombreux et savamment dosés, doivent être savourés langoureusement afin d’en extraire la sève douce et légère ? « The Riddle » est une expérience sensible, quelque part au cœur des méandres de la musique indépendante acoustique et humaine et une ampleur céleste résonnant dans nos esprits sans crier gare. Ce dont nous n’allons certainement pas nous plaindre !

Évoluant entre discrétion et générosité, l’opus se permet de grands écarts audacieux mais diablement efficaces et séducteurs. De l’americana intense et frémissante de « Oh Brother » aux sonorités sud-américaines et country du superbe « Letter », Francesca Como et David Méliès creusent dans les sables mouvants de mélodies intemporelles, se les appropriant avec un génie et une concentration exceptionnels. On s’allonge au creux des bras de « Park Bench », de son piano et de ses échos confortables et liquides, ou contre le corps attirant de « Scarce Parade » et « All The Waves », ballades paisibles et rassurantes cherchant, dans la démarcation, une complémentarité idéale. On se délecte de Coco Méliès comme on observe deux êtres s’étant trouvés et jouant devant nous, de toute leur âme et envie, afin de partager et de donner tant et plus, jusqu’au bouleversant et sublime « Man in Tears », aveu d’une faiblesse sensible sans laquelle l’art du duo ne saurait exister, celui-ci puisant sa personnalité dans ces quêtes intérieures mêlées à l’ambition de délivrer un disque honnête et juste.

« The Riddle » est un verre d’alcool pur que l’on sent entre nos doigts, sachant qu’il nous apportera la consolation d’une journée de labeur, la confiance en nos capacités et une présence immuable qui conduira soit au sourire, soit aux larmes. Une pièce musicale aux multiples facettes et regards, dont on n’a pas fini de s’imprégner comme si notre vie en dépendait. Une respiration aussi admirable que vitale.

crédit : Gaëlle Leroyer

« The Riddle » de Coco Méliès est disponible depuis le 21 avril 2017 chez Audiogram.

Retrouvez Coco Méliès sur :
FacebookTwitterBandcamp