[Clip] The Very Small Orchestra – Kitchen Floor

Superbe histoire visuelle et sonore nous plongeant dans un rapport humain poignant et d’un réalisme aussi abrupt que magnifique, « Kitchen Floor » de The Very Small Orchestra pourrait être notre histoire, entre envie de tout plaquer et liens intimes nous retenant dans notre routine. Un road movie intérieur d’une exceptionnelle intensité, autant qu’une prise de conscience de faits divers que l’on oublie souvent, mais qui nous rappellent à quel point l’existence peut être fragile.

Tout commence par un départ. Ou, peut-être, une chance à saisir. En quelques secondes et plans révélateurs d’une situation apparemment sans issue, The Very Small Orchestra intègre, mélodiquement et picturalement, ce que dévoilera « Kitchen Floor » : une histoire du quotidien, dans un lieu paumé et indéfinissable. Deux questions se posent alors : cette campagne existe-t-elle ? Et, de même, ces personnages sont-ils réels, ou métaphoriques ? Un peu des deux, comme on va pouvoir le constater au fur et à mesure de la progression de l’action.

À travers la réalisation impliquée et détaillée de Gautier Verdavoir, chaque détail, d’un costume sombre nonchalamment accroché au comptoir d’un bar désert, transpire la solitude et le manque. Seuls, les membres du groupe interviennent pour rompre l’écoulement inexorable des jours et des nuits, apparitions fantomatiques brèves mais distillant un climat harmonique prédominant et nécessaire. Que reste-t-il de la connexion entre nos deux héros ? Un oubli ? Une dispute ? Une mésentente ? Chacun s’est enfermé dans son ennemi de cœur  : l’une choisira le départ, l’autre, une lande nue où la danse exorcisera la peine et illustrera le chagrin et une mort certaine. En une transition, où le plein écran cède sa place au Cinémascope, toute la différence des générations est dessinée. Et The Very Small Orchestra chante et joue encore, portant dans sa musique folk et americana toute la sève de la mésentente filiale. Une errance à part, fascinante et émouvante, qui va nous permettre d’attendre l’album « Gagarine », prévu pour le 2 février prochain !


Retrouvez The Very Small Orchestra sur :
Site officielFacebook

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami