[Live] Equipe de Foot au Tavarn Roazhon

Il fallait bien une tempête de pluie et de courants d’air glacés, à en retourner nos parapluies et à mettre à mal nos guiboles, pour nous entraîner jusqu’au Tavarn Roazhon, où la ferveur des supporters rennais tutoyait, le samedi 9 décembre dernier, l’ivresse des soirs de grands matches. Récit d’un concert foudroyant, celui du duo noise rock bordelais Equipe de Foot, tiré hors de sa pelouse par le jeu physique et tacleur de spectateurs prêts à en découdre. Inoubliable.

Equipe de Foot par Fred Lombard 600x338
crédit : Fred Lombard

Entre les Trans et les Bars en Trans début décembre, d’irréductibles lieux résistent encore à l’envahisseur, à l’instar du Tavarn Roazhon, rue Saint-Malo, où se jouait l’un des matchs à l’extérieur les plus musclés qu’ils soient dans le cadre du Off. Après une première partie de soirée assurée par les Angevins de Deaflovers (dont nous ne verrons malheureusement que le dernier coup franc), nous nous frayons un chemin entre le public et le comptoir traversant la salle, pour atteindre l’avant de la scène à l’occasion du changement de plateau. Crane collé contre l’un des deux haut-parleurs (sans oublier les boules quies), la soirée peut continuer en compagnie de Mike #19 et Alex #23, les deux têtes brûlées d’Equipe de Foot. Et dire que ça butte n’est pas un mot choisi au hasard !

Tous deux à l’attaque, Mike au chant-batterie et son coéquipier Alex à la guitare et au chant ne sont pas là pour simuler. Dès le coup d’envoi sur la jubilatoire et fiévreux « Fireworks », le ton est donné. Il sera avant tout question de communion, entre eux d’abord sur l’espace restreint qu’ils se partagent, alors que les cymbales n’ont de cesse de glisser hors-jeu, pour remporter le tournoi amical du soir, sans sortir sur des civières. Entre le public, emporté comme jamais, et nos deux champions également, balançant têtes et épaules en rythmes et retenant les copains du bout du maillot pour mieux repartir à l’attaque. Durant une heure sans prolongation ni élongation, les amoureux du rock goûteront au sport extrême d’une soirée agitée, où les premiers rangs de hooligans rennais, gentiment déchirés, viendront s’échouer sur les pédales d’effets et autres retours de scène, pour mieux repartir à la charge, s’ils ne sont pas mis sur le banc. Entre noise, math et garage rock, les Bordelais donnent tout et méritent certainement ce soir-là leur statut de groupe espoir à supporter absolument sur scène. Si ce n’est pas déjà fait, leur premier album, « Chantal », sorti début octobre vous intimera à le faire (play). Life goal !


Retrouvez Equipe de Foot sur :
Site officielFacebookBandcamp

Fred

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami