Menu

[LP] Zola Blood – Infinite Games

Révélation fascinante de la pop électronique anglaise, Zola Blood habille d’un voile dramatique, éperdument captivant, les récits palpitants et glaçants de son premier album « Infinite Games ». Hackney sous ses nuits claires et ses jours de pluie n’aura jamais vibré si intensément qu’en présence de ces quatre prodiges londoniens offrant des perspectives éclaircies à une ville longtemps plongée dans un opaque brouillard.

En fendant l’essence noire de ses propres démons, Zola Blood ne s’égare jamais en chemin sur « Infinite Games ». Comme un phare brûlant en pleine tempête, la voix colossalement affectée de Matt ne peut laisser indifférent ; elle qui se fait tour à tour apaisante, combative et compassionnelle. Parfaitement mis en relief par les synthés bipolaires d’Ed autant que par la batterie urgente et vigoureuse de Sam et les incisions incendiaires de Paul aux guitares, le leader de Zola Blood nous immisce éperdument dans ce grand chamboulement des âmes. Il sera immanquablement question d’amour et de tourments (« Heartbeat », « Good Love »), d’ombre et de lumière (« Islands », « Get Light »), de voies sans issues et d’échappatoire (« Silhouette », « Miles and Miles ») dans cet album livré comme un combat singulier, contre l’invisible poids d’une société qui n’a de cesse d’engendrer depuis des siècles ses malheurs et ses remèdes fugaces. D’une dream pop en proie aux doutes (« Play Out ») à des textures électroniques effrénées entre ambient et techno à la puissance grandissante  (« Nothing »), Zola Blood explore avec emprise les confins du sonore et de l’impalpable, entre une solennité touchée du bout des doigts et une ambition pleinement incarnée.

Avec « Infinite Games », le band londonien parachève une réalisation à la beauté dévastatrice, intensément puissante et torturée, qui explore chaque recoin de notre esprit comme des lignes souterraines encombrées aux heures de pointe. Fort d’un premier album prodigieux en tous points, nous ne manquerons pas d’en extraire les composantes oppressantes, méthodiques et magnétiques aux vertus pourtant reconstructrices pour vanter les mérites de ce sérum d’exception.

« Infinite Games » de Zola Blood est disponible depuis le 28 juillet 2017 chez Pond Life.

Retrouvez Zola Blood sur :
Site officielFacebookTwitterBandcampSoundcloud