Menu

[Focus] Les Nuits Secrètes 2017

La saison des festivals bat son plein depuis un bon mois déjà et Les Nuits Secrètes, fortes de seize ans d’existence, comptent bien confirmer leur rang parmi l’offre française. Organisé à Aulnoye-Aymeries, commune des Hauts-de-France qui demeure assez discrète le reste de l’année, le festival accueille, le temps d’un week-end, plus de 70 concerts : une programmation variée qui explore le hip-hop, s’offre des têtes d’affiche de la pop française, sans oublier sa forte orientation électro. Les Nuits Secrètes réservent surtout des petites merveilles de musique indé qui sont nos coups de cœur de cette édition 2017.

Il paraît que le rap et le hip-hop sont devenus les genres les plus écoutés, surpassant ainsi le rock. Les amateurs y apprécieront bien évidemment le $-Crew, groupe du prolifique Nekfeu, mais ils pourront aussi profiter des textes soignés du Belge Roméo Elvis et des mélodies travaillées du collectif français Chinese Man qui clôturera le week-end.

Le dimanche 30 juillet s’orientera clairement vers les musiques du monde sur la Grande Scène : la journée débutera avec les incantations en zulu, sotho ou anglais des Sud-Africains de BCUC, puis viendra le reggae des Jamaïcains de Inna de Yard. Petite surprise au milieu de cet enchaînement, Mat Bastard offrira un interlude inattendu et appréciable avec sa pop-rock aux accents californiens. Enfin, les très demandés ambassadeurs français du reggae, Dub inc, montreront sur scène pour ce qui s’annonce comme un beau moment de partage avec le public.

Le festival n’en oublie pas pour autant de programmer des artistes pop plus consensuels. Vous pouvez être sûrs de nous trouver samedi soir devant la Grande Scène : on sera en train de danser sur le phénomène « Coco Câline » en compagnie de Julien Doré. Avant, on aura pu assister au concert de Camille, que collègues et amis nous ont louée après ses passages dans d’autres festivals français. On a surtout hâte d’apprécier en live l’énergie débordante de l’électro-pop de Rocky, portée par des instrumentations élaborées et la voix gracieuse d’Inès Kokou.

Comme tous les groupes ayant une inclinaison plus ou moins évidente vers l’électro, le quatuor lillois se produira sur L’Eden, toute nouvelle scène du festival installée dans une ancienne friche industrielle. S’y succèderont, durant tout le week-end, les têtes d’affiche électro dont Apparat, Daniel Avery et Yuksek, mais aussi des jeunes talents : Superpoze, Charlotte de Witte et Amélie Lens. L’ovni Jacques sera aussi de la partie avec ses compositions pour le moins originales.

Sur cette scène, on attend pour notre part beaucoup des Australiens de Parcels qui ont livré un premier EP, « Hideout », d’une grande qualité et aux sonorités multiples : un condensé ravissant de soul, de disco et de funk. Leur répertoire s’est de plus enrichi du titre « Overnight », produit par les Daft Punk ; rien que ça pour un début de carrière. Notre attrait pour Les Nuits Secrètes se cristallise justement avec ce groupe, dont les compositions pop chaleureuses nous entraînent inexorablement ; notre premier coup de cœur de cette programmation 2017.

Le second est français et se nomme Her. Empruntant aussi à la soul, le duo la réinvente et la pousse au paroxysme de la sensualité. Avec déjà deux EPs, « Her Tape #1 » et « Her Tape #2 », tous deux également sortis en version live, Victor et Simon nous gratifient de titres envoûtants à l’excès, et c’est peu dire que d’affirmer qu’on attend un premier album avec impatience. En plus de son passage sur la Grande Scène le samedi 29 juillet, le duo est également au programme des fameux parcours secrets : les équipes du festival emmène un petit groupe de spectateurs dans un lieu tenu secret d’Aulnoye-Aymeries pour un concert intimiste avec un artiste que le public découvre une fois arrivé sur place. Si la formule a déjà fait ses preuves, elle devrait s’avérer parfaite pour l’intensité des morceaux de Her.

Notre troisième et ultime coup de cœur, Cigarettes After Sex, nous a largement conquis avec son premier album éponyme. Le quatuor se produit aux Nuits Secrètes pour l’une des ses deux uniques dates françaises de l’été, et on ne manquera pas de se perdre dans le flot d’émotions que suscitent leurs compositions.

Les Nuits Secrètes s’offrent donc une programmation audacieuse et excitante qui promet des vrais bons moments et des instants magiques. Vous ne saviez pas quoi faire ce week-end des 28, 29 et 30 juillet ? Tant mieux : il reste encore des places pour ce surprenant festival.

Retrouvez Les Nuits Secrètes sur :
Site officielFacebookTwitter

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,