Menu

[EP] La Louise – Je Fume

Comme le voilier, La Louise est libre et insaisissable. Elle nous défie du regard autant que de la voix. S’impose face à nous comme une ombre poétique, comme une lueur auguste. L’incarnation musicale de la comédienne parisienne Émilie Houillon se met en travers de la chanson française dans un premier EP, « Je Fume », brûlant, cendré et effronté. 

La Louise se fait l’observatrice d’un monde à la dérive qui d’un coup, d’un seul, décide de témoigner. Elle a l’urgence d’imposer son droit à la parole, d’exister dans un monde d’hommes pour mieux porter, à bras le corps et la tête haute, le combat ordinaire de bien des femmes. Militante intransigeante et passionnée, La Louise n’est pas de celles qui (se) laissent faire, mais bien celle de tous les fronts, de toutes les luttes. Contre ceux qui n’ont pas honte, contre l’arrogance des autres puissants, La Louise fulmine de rage et de constance le temps de cinq titres électriques où la contestation côtoie l’amour torturé et une âpre tendresse.

Il est ainsi question d’amour consommé et consumé sur « Je Fume », d’une insouciante liberté sur « Johnny », puis de solitude et d’une douce perdition sur « Serre-Moi ». Mais le titre le plus poignant de ce premier EP reste et restera « 313 », titre engagé, percutant et intransigeant revenant sur le manifeste publié par 313 courageuses femmes dénonçant les viols dont elles ont été victimes dans le Nouvel Obs du 20 novembre 2012. Trois minutes pour témoigner et faire passer la honte du côté des bourreaux. Point de légèreté donc dans ce premier EP aux sentiments autoritaires, qui s’impose à nous sur « Le cœur net », conclusion cuirassée et endurante d’une femme aux mots durs et au teint pâle. Entre rock et chanson française, La Louise n’est pas un cœur à prendre ; c’est elle qui nous tient.

« Je Fume » de La Louise, sortie le 28 avril 2017.

Retrouvez La Louise sur :
Site officielFacebookSoundcloud