Menu

White Night Ghosts – Joy

Nouvelle signature prononcée à demi-mot, White Night Ghosts rejoint l’excellente troupe de Cranes Records qui nous avait déjà été passionné par le passé avec Seventeen At This Time et The Dead Mantra. Les deux Nantais formant White Night Ghosts travaillent leurs sons bruitistes depuis déjà des années, mais ne proposent qu’aujourd’hui leur premier EP « Joy », un magnifique quatre titres qui actualise le shoegaze et la nightmare pop.

White Night Ghosts - Joy

C’est un déluge de guitares et de synthés qui s’offrent à nous. Les sons saturent et percutent les sens de l’auditeur avec force et grâce et parfois, une voix lointaine interpelle à travers un brouillard de bruit. Les compositions sont très mécaniques et rappellent par instants le rock industriel des années 90’s dans une version totalement réappropriée. À côté de cela, est-il nécessaire de parler de l’omniprésence des codes shoegaze ? Avec surprise, j’ai pensé à Cubenx à travers les textures des synthétiseurs et le traitement des voix particulièrement sur le morceau final « Follow The Ghost ».

Ainsi, malgré des compositions jouissives, quelques ridicules défauts nuancent l’écoute de Joy. On peut en effet reprocher un petit manque d’originalité parfois. Par exemple, pourquoi toujours murmurer par dessus des guitares poussives ? Pourquoi ne pas suivre la violence des guitares et gueuler un bon coup dans le microphone ? C’est peut-être cette retenue un peu trop représentative de ce type de musique qui me permet d’émettre ce point.
On pourra également reprocher un peu les sons de synthétiseurs un peu cheap parfois, quoiqu’on puisse les considérer comme un parti-pris et non pas une faute de goût également. Pour le coup, on les appréciera de manière totalement subjective.

Au final, « Joy » est un super premier EP d’un groupe qui ne mettra pas les pieds sur scène avant 2014. On n’est certes pas malmené par l’originalité, cependant White Night Ghosts fait sa musique et le fait très bien. Il ne reste plus qu’au groupe de faire encore mûrir le son qui lui est cher. En attendant, je vous conseille très vivement d’écouter le projet nantais avec le volume au maximum.

« Joy » de White Night Ghosts sortait le 3 juin dernier chez Cranes Records.

facebook.com/whitenightghosts
whitenightghosts.bandcamp.com
soundcloud.com/whitenightghosts