Agenou livre ses sombres espoirs

Ils m’ont fait replonger dans ce rock au phrasé français, celui de Mickey 3D, de Cox, ou d’Elista, celui du rock militant perdu des années 2000.

Après avoir sorti en 2009 un premier album autoproduit « Khao San Road » puis un EP « Charlie » l’an dernier, Agenou revient à la formule longue pour mieux étaler sa sensibilité sur « Vent Debout », enregistré sur les terres de l’Allier.

Un disque aux textes forts, mis en valeur par son auteur-interprète Gilles Vilatte, parolier d’histoires à la dure, parfois sombres et violentes, souvent complexes et à double tranchant.

Sur « Vent Debout », la violence de la passion (Ailleurs) rencontre l’humanité perdue des puissants (Incendiaires).

Quand certains passages plus personnels nous parlent d’un proche disparu (Charly) ou la blessure d’une relation qui prend fin (Le couteau dans la plaie), Agenou nous parle aussi du besoin de couper avec le monde (Danser sur l’hémisphère), du militantisme (Vent debout) ou de son espoir et son soutien envers les jeunes générations (Jeunesse).

Et si « Vent Debout » s’écoute sans anicroche, c’est aussi et surtout grâce au jeu habile de ses musiciens, qui derrière une formation des plus classiques ; guitares, basse, batterie, parviennent sur chaque titre à proposer une ambiance singulière en pleine cohérence avec les thèmes abordés.

Reste cette faute commise, cette sensation de copier-coller autant jouée que prononcée entre « Incendiaires » et « I Love My Dream » aux arrangements trop semblables.

On retiendra également de cet album, la collaboration avec le photographe clermontois Jean-Charles Belmont qui vient accrocher du bout des doigts quelques éclats de lumière à la noirceur des textes et des visages capturés dans la pénombre.

Enfin, c’est assez rare pour le souligner, mention spéciale au livret contenu dans le digipack de l’album permettant de revisiter l’ensemble des textes.

Agenou porte avec « Vent Debout » de beaux espoirs, ceux d’un retour du rock en français, où les textes se font les messagers des maux de notre société. Chapeau bas.

agenou.com

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami