Menu

[Clip] [Exclusivité] Kumisolo – Pop Girl

Illustration parfaite du propos à la fois festif et intime de l’excellent « Kabuki femme fatale » de Kumisolo, « Pop Girl » nous entraîne dans les pas de la créatrice et de son imaginaire débordant, quelque part entre l’enfance et le rêve, le regard de l’adulte et l’envie de profiter de chaque instant.

Une cellule d’un blanc immaculé, que l’on pourrait situer dans un asile psychiatrique pour grands enfants au mal de vivre aussi profond que l’insouciance. Au centre, un tas de sable rouge, symbolique des origines japonaises de Kumisolo, autour duquel elle danse, bouge, se meut dans une chorégraphie incontrôlée mais terriblement libératrice. Et, dans cette explosion visuelle aux mouvements réguliers et accompagnant l’actrice de cette scène onirique, des images subliminales surgissent au détour d’un plan : un collant rouge appartenant à un individu que l’on ne pourra qu’apercevoir, des cubes blancs, une porte qui ne sera jamais franchie… Tout le décor devient rapidement le tableau idéal de l’artiste, là où sa nature de « Pop Girl » va prendre toute sa dimension aussi festive qu’unique.

Laborantine de sa joie de vivre et de sa générosité créatrice, captée dans un plaisir et une extase communicatifs par le plan-séquence impressionnant de maîtrise de Linus Ricard, Kumisolo finit par plonger corps et âme dans les pigments rouges de l’amour, les répandant en nous regardant et en nous attirant à elle, innocente et belle. Elle ouvre à nos âmes le champ des possibles, de la libération du joug quotidien afin de trouver, en sa compagnie, toutes ces sources de quiétude et d’extase qui sont, comme on a trop souvent tendant à l’oublier, à portée de main. Il nous tarde de partager de tels précieuse minutes avec elle sur scène, notamment le 22 juillet prochain pour un concert au Point Éphémère qui s’annonce d’ores et déjà inoubliable. En attendant, Kumisolo est la réponse à tous nos maux, magicienne et poétesse dont le regard et le sourire nous rassurent, jour après jour.

Retrouvez Kumisolo sur :
Site officielFacebookTwitter