Menu

[EP] The Mirrors – What’s My Brain’s Brain?

Annoncé il y a quelques semaines et attendu de pied ferme, le nouvel EP de The Mirrors allait-il parvenir à atteindre les mêmes apogées que les productions précédentes du duo ? Autant l’admettre immédiatement, sans tourner autour du pot : « What’s My Brain’s Brain? » est une claque monumentale, apportant un regard neuf sur ce projet déjà si attachant et énergique. Un shoot de caféine et d’adrénaline qui remue les méninges et frappe fort.

Il faut bien avouer qu’on ne sait jamais vraiment quoi attendre de The Mirrors, et pour cause : à travers deux EPs déjà fabuleux et un single alléchant et troublant au possible, le duo angevin suit un chemin parsemé de pierres aiguisées, de silex sonores prêts à nous déchirer les chairs et à nous fouetter les sangs. Bouillonnant et mélodiquement irréprochable, leur dernier EP en date, « What’s My Brain’s Brain? », annoncé par la déflagration sonore « Naive Ground », nous laissait imaginer que Sarah et Corentin allaient continuer à voguer sur le rock qu’ils maîtrisent si bien, en lui injectant toujours plus de lave et de fureur. Et pourtant… Si tant est que l’on puisse admettre qu’un disque va bien au-delà des espérances, c’est bien de cela qu’il s’agit ici. Mais pas forcément là où l’on attend nos deux compositeurs.

Car l’intro de « White Land Wolves », surprenante et délicieuse, calme le jeu pour mieux le bouleverser dans les moments sulfureux qui vont suivre ; comme une fausse alerte sur une route inédite que nos deux acolytes auraient décidé d’emprunter, ces deux minutes de torpeur et de déliquescence valorisent d’autant mieux le travail de création et de production fourni sur les pistes qui s’enchaînent dès lors. « Naive Ground » éclate et brille de mille feux avant que le titre éponyme, trip viscéral et visqueux pénétrant tous les pores de nos peaux frémissantes, ne vienne se poser comme la pièce centrale d’un disque que l’on pourrait presque qualifier de conceptuel (au sens noble du terme), tant il aspire à exprimer ces pensées, ces envies, ces impulsions électriques que l’on contrôle ou non et qui font trembler nos cellules cérébrales. Ce que le formidable et puissant « Secrets Seeker », calmant en son sein une tempête apparemment incontrôlable en ne laissant dialoguer que la voix et la batterie avant de redémarrer de plus belle, confirme avec maestria, tandis que « Blood », blues rock diabolique et sinueux, achève cette quête mouvementée et débridée dans un riff final dantesque et anthologique.

Rien ne pouvait laisser suggérer ce qui était sur le point de se produire grâce à ce nouvel EP ; un séisme harmonique et vocal venant des tréfonds de gouffres où les éléments les plus brûlants sont prêts à se déchaîner. « What’s My Brain’s Brain? » ne fait pas que prouver que The Mirrors est toujours un grand et passionnant projet : il remet les compteurs à zéro, s’inspirant de ses efforts passés pour diluer dans nos veines une force rock inaltérable et fusionnelle, au milieu de laquelle on aime tant sauter sans réfléchir pour y trouver notre salut dans la transpiration, le bruit et la fureur.

crédit : Sophie Jarry

« What’s My Brain’s Brain? » de The Mirrors est disponible depuis le 14 avril 2017.

Retrouvez The Mirrors sur :
FacebookTwitterBandcamp