Menu

[LP] Alan Corbel – Like A Ghost Again

Notre histoire avec ce nouvel album d’Alan Corbel aura commencé comme un malentendu. Induits en erreur par la douceur et la sensualité de cette voix angélique, nous pensions avoir affaire à un album gentil et innocent. Et pourtant, au fur et à mesure des écoutes, c’est une véritable déclaration d’humanité, celle d’une âme tourmentée à la sensibilité troublante, que nous avons progressivement adoptée comme un nouveau compagnon de route, obsédant et perturbant.

Pour tout dire, c’est assurément la chanson « She Is » qui nous aura fait définitivement basculer dans les plaisirs coupables de la musique d’Alan Corbel et de son excellente formation. Parfaitement introduit par un piano presque maladif, le contexte impose, dans un premier temps, un champ resserré, à la moiteur suffocante. Comme un appel d’air, l’espace semble s’ouvrir encore et encore, à l’image de cette étrange guitare évanescente. Une tension émotionnelle apparaît très vite : elle se transforme, se décuple et finit par exploser. Véritable alter ego de l’impressionnant « Again » d’Archive, ce morceau démontre, en quelques minutes décisives et peut-être trop courtes, la force intrinsèque de « Like A Ghost Again ».

Notre regard a ainsi fondamentalement changé, nous permettant de mieux cerner des compositions aussi réussies que « Loved by a Man » et son humeur délicieusement soul ; sans doute une belle réminiscence d’années bercées par le son cotonneux de la Motown. Car, c’est un fait, « Like A Ghost Again » n’est pas simplement un album folk. Une multitude de couleurs anime l’énergie de ce disque élégant et diablement attachant : des teintes rock, post-rock, pop, baroque, rhythm’n’blues, country… Bien sûr, lorsque notre homme joue sur la corde de la simplicité désarmante à travers un « Wasted » de haut vol, moment suspendu dévoilant l’intime sans maniérisme mais avec beaucoup de pudeur, il frappe très fort. Pour un peu, nous pourrions penser qu’Alan n’a pas fait ses armes à Rennes, mais bien à Bruxelles, aux côtés de Venus et de dEUS. Depuis son premier album en 2012, « Dead Men Chronicles », Alan Corbel a certainement grandi ; mais il est surtout capable, plus que jamais, de chercher au fond de lui-même la matière intérieure de ses singulières compositions. La question de l’amitié ouvre ce disque, avec beaucoup d’autorité, sur le morceau « An Old Friend ». Au beau milieu de l’électricité vibrante, la voix assurée d’Alan répète à l’envi « Love doesn’t shine on you ». Nous l’oublions souvent, mais les artisans sont foncièrement des artistes, et l’inverse est plus que vrai. Avec le souci du détail qui habite ce magnifique format long, notre artiste/artisan a pu asseoir sa vision artistique et mettre sur bande son désir de créer une œuvre aboutie, intensément expressive, comme l’illustrent si parfaitement les nuances sonores de « The Sweetness of the Dust ». Accompagné de ses fidèles musiciens de scène, mais aussi d’Albin de la Simone sur quelques titres, notre musicien n’a pas cédé à l’appel de l’opportunisme ou de la facilité ; bien au contraire. Rivalisant sans forcer avec les bouleversants Patrick Watson (qui n’est pas simplement, pour l’anecdote, uniquement le nom du chanteur, mais aussi celui de cet excellent groupe de Montréal), Alan Corbel peut décidément être très fier de son bébé. Laissant vivre les notes comme les silences avec une précision d’orfèvre, comme sur le fragile « Two Hearts In Love », cet album se conclut avec une élégance rare et nous laisse le sentiment d’une réussite exceptionnelle, très loin des sentiers battus de la dévorante industrie de la musique.

crédit : Zélie Noreda

Indéniablement, des disques aussi personnels que « Like A Ghost Again » remettent foncièrement, au centre de la table, la question de la création, parfois aussi indispensable que nécessaire pour l’artiste et lui permettant de surmonter doute, souffrance et perversité dans des formes fascinantes de résilience. Et, quand le résultat est aussi imposant que ce disque singulier, nous pouvons nous laisser dire que nous avons décidément tellement besoin de la magie de la musique, tout simplement pour vivre.

« Like A Ghost Again » d’Alan Corbel est disponible depuis le 3 mars 2017 chez Megalux Productions.

Retrouvez Alan Corbel sur :
Site officielFacebookTwitter