Menu

[Clip] [Exclusivité] Pamela Hute – Banshees

En choisissant l’un des titres les plus émouvants de son dernier album, Pamela Hute nous offre, avec « Banshees », une expérience visuelle et sonore chamanique et onirique, bouleversant les sens et la perception des images. Comme si chacune d’elles offrait une multitude de symétries constituant, au final, la complexité de l’être humain, de ses gestes autant que de ses caractères.

« Highline » est, sans conteste, l’un de nos disques préférés de 2017. Avec ce disque primordial et passionnant, Pamela Hute a prouvé, s’il en était encore besoin, sa capacité à mêler le rock le plus prégnant à des performances vocales immédiatement précises et addictives, pour un résultat qui laisse encore des traces, près de deux mois après sa sortie. De ce fait, choisir, dans les multiples sensations et impressions de chaque titre, celui qui sera à même d’être exploité face caméra relève de la gageure ; mais, en choisissant « Banshees », piste aussi mélancolique que puissante, Pamela sait parfaitement ce qu’elle s’apprête à accomplir, et y parvient avec maestria et une ambition picturale tout simplement géniale.

La métamorphose que subit Pamela tout au long du court-métrage, réalisé avec un sens du détail et de la progression remarquables par Timothée Raymond, s’attarde sur le visage et les mains de l’artiste, sur la façon dont le blanc et le noir, deux faces inhérentes à l’individu tiraillé entre la fausse sérénité d’un quotidien oppressant et l’appel des messagères de l’Autre monde dont le cri annonce une mort certaine, dessinent justement la dualité de la chanteuse dans cette vidéo qui, petit-à-petit, change de peau et évolue, devient lueur bleutée et phosphorescente au sein même des ténèbres, éclatante et vivante. Une lumière noire hypnotique, où la concision des maquillages (superbe travail de Jeanne Dehée) trouble la vue du spectateur, transformant Pamela en une sirène abyssale et obsédante. Une œuvre qui a tout de l’orfèvrerie, offrant à cette chanson si troublante une seconde vie, toujours plus palpitante.

Retrouvez Pamela Hute sur :
Site officielFacebookTwitter