Menu

[Live] Festival Hors-Contrôle 2017

Entre amis, nous pouvons accomplir de grandes choses. Nous pouvons parcourir des kilomètres en bicyclette pour applaudir La Mano Negra (cf : La Main Heureuse, Frantz Duchazeau), nous pouvons fonder un groupe, nous pouvons monter un concert, puis deux, puis un festival. C’est donc entourés par leurs amis que Paul et Anatole ont créé, l’an dernier, leur propre association, Tourtoisie Music, dont l’objectif est de mettre en avant le jeune et talentueux paysage musical français. Grâce à un financement participatif, la première édition du festival Hors-Contrôle, organisée par Tourtoisie Music, a pu voir le jour en ce début d’année à Saint-Ouen. Retour sur une soirée riche, variée et festive.

KillASon – crédit : Alice Tabernat

Sur une scène, déposez les tambours de Black Rebel Motorcycle Club, faites-les retentir quelques mesures puis ajoutez progressivement la luminosité de LUH, mélangez cela à la fraternité de Fuzeta et saupoudrez le tout de la nervosité de Wu Lyf ; vous obtiendrez un équivalent de l’énergie scénique de Tomy Lobo. Si « Can’t Stop Crawling » ouvre le set, ce n’est qu’à partir du deuxième morceau, « Viperine », issu du nouvel EP, « Golden Birds », que l’univers du groupe surgit. Les titres sont fantastiques : clair-obscur, ils alternent une colère brute et un répit salvateur.

Finalement, Tomy Lobo ne devrait pas déplaire aux auditeurs de Bastille, cette comparaison étant bien évidemment à prendre avec des pincettes. Nous retrouvons chez Tomy Lobo l’esprit fédérateur des Britanniques, celui-là même qui vous donne envie de crier et de sauter, entouré par vos amis. Certains titres, tel que « It Starts With Fire », apportent aussi un quelque chose de solennel ; comme si, en hurlant le refrain, vous accomplissiez un acte décisif pour le reste de votre vie. Comme si vous livriez votre dernier combat. Finalement, Tomy Lobo, c’est l’instant du film au moment duquel le personnage exulte.

Suite à un court changement de plateau, les hostilités reprennent aux côtés des cinq membres de La Mouche. Nous nous attendons à voir l’un de ces énièmes groupes inspirés par la new wave et le rock français, mais c’est pourtant bel et bien une ambiance… de fanfare roumaine qui jaillit sur scène !

Les mélodies sont enfantines, parfois proches de la comptine, comme si La Femme jouait dans une fête foraine. Une inquiétante fête foraine cependant : une fête foraine montée par Tim Burton. Les claviers délirants rappellent aussi bien les boucles psychédéliques du dernier opus de Jacco Gardner que les intros d’Omar Souleyman . La Mouche offre un concert déglingué, festif et envoûtant, avec des « chansons qui font danser ».

Aux alentours de vingt heures trente, un public de connaisseurs se presse au premier rang pour acclamer Chromatik.

La salle groove au son des remarquables solos de cuivres, de piano, de guitare et de batterie. Les flows de Hi Levelz et Sika Deva s’unissent gracieusement au jazz funk des musiciens et offrent un nouveau souffle à la scène jazz française, trop souvent méconnue du grand public.

La salle est vide. Quelques personnes sont assises par terre, portable à la main. Des rires s’échappent du hall. Un jeune homme passe furtivement, un sample cosmique retentit, les spots s’éteignent. Les quelques spectateurs présents se lèvent immédiatement. Petit-à-petit, la foule entre et tous les regards se braquent sur la silhouette de KillASon (aka KillABomb, aka KillASuperNova).

Le flow est fluide, souple, articulé. Tout est mouvement, des mimiques à la diction. La singularité de l’artiste s’inscrit dans une minutieuse fusion de danse, de gestuelle faciale et d’élocution pour donner naissance à un personnage polymorphe, voire schizophrène : « We’re numerous in my mind ». KillASon termine sa prestation par un nouveau morceau, « Strange The World » ; le public est conquis, comme en témoignent les danses effrénées effectuées par les premiers rangs.

Hors-Contrôle est l’un de ces festivals généreux, qui ne commenceront certes jamais à l’heure mais qui vous proposeront toujours des concerts originaux, surprenants et de qualité. Désormais, vous savez où vous serez en février 2018, non ?

Retrouvez Tourtoisie Music sur :
FacebookSoundcloud

, , , ,