Menu

[Live] Jumo, Leska, La Fine Équipe et LeMarquis à Stereolux

Dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 janvier dernier, Nowadays Records organisait l’une de ses Party au Stereolux de Nantes. L’occasion d’y (re)découvrir les nouveaux beatmakers du label électro-hip-hop parisien, Jumo, Leska et LeMarquis, associés à leurs parrains de la Fine Équipe.

La Fine Équipe © Fred Lombard

Il est un peu plus de 22h quand s’ouvrent les portes de Stereolux. La soirée ne fait que commencer et la mission est confiée à Jumo, nouveau prodige de l’electronica, d’en assurer le bon départ. Clément Leveau de son vrai nom, droit comme un i du haut de son mètre quatre-vingt-dix, s’installe derrière ses claviers, machines et autres samplers pour réserver à la jeunesse nantaise (une majorité d’étudiants ont répondu présent) l’une de ses performances dont il a décidément la maîtrise. Le discret sinon introverti beatmaker angevin livre un set palpitant, liant ses créations sonores très cadencées à des illustrations affichées sur la pochette de son dernier EP en date (l’excellent « Nomade »), animées au rythme des beats.

Leska nous offre ensuite deux beatmakers pour le prix d’un ; avec, d’un côté, Douchka, alias Thomas Lucas, auteur du très bon EP « Together » un an plus tôt, et Les Gordon, alias Marc Mifune, jeune protégé de Kitsuné. Les deux talentueux multi-instrumentistes rennais, aussi à l’aise derrière les percussions physiques et numériques pour Douchka qu’à la guitare et au violoncelle électrique pour Les Gordon, apportent à la soirée une couleur très chaude en se donnant intensément et physiquement sur scène. Une prestation enthousiaste participant dès lors à la belle communion naissante entre les artistes du label et le cbouillonnant public nantais. Avec leur belle science du jeu et du rythme et leur complicité totale, les deux musiciens-producteurs font corps avec leur musique et conjuguent avec réussite des productions électroniques ciselées à des rythmiques très percussives et habitées. Un set live habile et taillé parfaitement pour la scène, qui annonce dès lors de belles choses pour la suite de cette aventure commune.

La fête se poursuit de plus belle avec les trois beatmakers de La Fine Équipe, oOgo, Chomsk’ et Mr Gib, rois des platines et de la fête. Le public survolté se laisse emporter par l’enthousiasme, l’aisance et la technique des Parisiens. Un(e) party de plaisir qui n’en finit plus de réjouir les spectateurs aux premiers rangs, souriants et bienheureux de libérer leurs corps en mouvements sur les tubes « Cheese Naan », « Make You Greedy » ou encore « Greemlins ». Entre inclinaisons hip-hop et envolées électroniques monumentales, scratches et samples remarquablement assaisonnés, La Fine Équipe a encore parfait sa recette gourmande, à même d’ambiancer tout un auditoire une belle heure durant et, pourquoi pas, jusqu’au bout de la nuit.

Pour clore cette Nowadays Party en terre nantaise, le dernier relais est passé à LeMarquis, jeune Nîmois autant à l’aise dans l’exercice des remixes de classiques pop et R’n’B que dans la livraison de ses propres productions, à l’instar de son réjouissant premier EP, « Mindtrick », paru en juin dernier. Privilégiant pour l’instant son talent de DJ sur scène, c’est donc par une irrésistible collection de hits mêlant French Touch, disco, house et R’n’B que le second Théo de Nowadays réussit son pari de faire danser les plus téméraires des festivaliers encore debout. Il nous tarde désormais de le revoir défendre ses propres créations sur scène.

Retrouvez Nowadays Records sur :
Site officielFacebookTwitter

, , ,