Menu

[LP] Bipolar Explorer – Dream Together

Adepte du dépouillement et du minimalisme rock les plus significatifs, Bipolar Explorer nous offre un nouvel album qui est autant une rêverie au sein d’une nature féconde et rassurante qu’un songe brûlant et rampant doucement sous nos peaux nues. En quête perpétuelle de la découverte de l’inconnu, le trio livre une œuvre aussi simple que majestueuse et épurée.

Il est assez difficile, au premier abord, d’appréhender la musique du trio new-yorkais Bipolar Explorer lorsque l’on n’y est pas habitué ; ce dont peut témoigner l’auteur de ces lignes lorsqu’il s’est agi de pénétrer les méandres de « Dream Together ». Des accords de guitares sobres et chargés de reverb et de delay, des voix et chœurs lointains mais chaleureux, le tout dans une atmosphère aussi moite que légère, comme une brise rafraîchissante avant l’orage. Le disque se pare de longues pistes frôlant les six minutes quand elles ne les dépassent pas, développant ses riffs comme autant de mantras que l’on aime se répéter à l’infini, dans une méditation sensorielle et sonore de toute beauté. Nul doute que cet opus en déstabilisera plus d’un ; mais il faut avant tout céder à la tentation, à l’attirance inexorable de ces chansons magiques et nostalgiques, profondes et laiteuses.

Alternant instrumentaux ténébreux et placides (« Thirteen », « View ») et chants angéliques et aériens (« Dream 3 »), Bipolar Explorer joue avec nous à cache-cache, dissimulant ses atouts et atours sous des six cordes à la fois âpres et cristallines, dont la pureté d’interprétation, sonnant comme en live, ne se limite pas à une simple performance. Il s’agit en effet bel et bien d’une expérience, au sens métaphysique du terme ; « Fireflies » semble hors du temps et de l’espace, l’absence de batterie venant renforcer ce sentiment étrange et pénétrant d’un confort radical et duveteux. La brièveté urgente de « Along Those Lines » appelle une envolée qui ne viendra finalement pas, sinon à travers le chant douloureux et urgent de « She Hears You Calling », prenant et cathartique. Achevant son épopée sur un épique « To The Other Half Of The Sky » long de dix minutes et chargé d’une électricité palpable autant que d’un ultime tour de force dans la douceur, le groupe détend ses muscles et laisse les notes planer, longtemps après ses ultimes résonances.

« Dream Together » ose la nudité harmonique sans soucier du regard des autres ; et c’est ce qui en fait un travail moins évident qu’il n’en a l’air, mais surtout diablement attachant. Il nous aura rarement été donné de parcourir des terres aussi vastes et laissant une place si primordiale à notre imagination, le tout au moyen d’instruments et de timbres littéralement enlaçants et vibrants. Un LP qui se boit, lentement, pour mieux s’y désaltérer. Une ballade à travers les nuages, sans se soucier du lendemain.

« Dream Together » de Bipolar Explorer est disponible depuis le 1er janvier 2017 chez Slugg Records.

Retrouvez Bipolar Explorer sur :
Site officielFacebookBandcamp