Menu

The Cast of Cheers – Family

Après un premier album « Chariot » auto-produit et téléchargé plus de 150 000 fois, le quartet dublinois que j’affectionne particulièrement et répondant au nom de The Cast of Cheers sortait en juin dernier son 2e album (disponible en « physique » cette fois) « Family ». Review d’un opus qui me laisse au final sur ma faim.

En effet, The Cast of Cheers c’est pour certain très proche de Battles, pour d’autres un mix entre Foals et Two Door Cinema Club. Leur premier album « Chariot » aux sonorités électros avec des claviers entêtants et des lignes de basses percutantes a le don de vous enflammer les dance floor et de vous faire danser toute la nuit ! Après avoir sorti deux singles « Family » et « Animals », Conor me confiait en interview que le second album serait plus dans la veine d’ « Animals » que d’un « Family » ou « Goose ». Pour les avoir vus en live je pensais qu’on resterait tout de même dans la veine du premier opus, eh bien non ! Conor disait juste dans ses propos.

Si l’album commence par le mythique « Family » au riff rageur qui vous reste en tête à longueur de journée ; on tombe de suite dans un univers plus calme, plus posé, certes plus complexe à l’écoute des compos, mais de ce fait on perd toute la fraicheur et le brin de folie qui les habite sur scène. Je sais pertinemment qu’il est impossible de retranscrire le côté live sur album, mais pour le coup l’écart est énorme et c’est bien dommage !

Des claviers justement dosés, un chant fort bien articulé, des lignes de basse charmeuses et une batterie bien présente montrent que le groupe a acquis une maturité et qu’il sait joué à la perfection de ses instruments, mais vouloir tomber dans quelque chose de perfectionniste n’est-il pas un peu lassant ? J’aurais souhaité retrouver ce côté haché, percutant et entrainant du premier album sans pour autant retrouver une pâle copie en « Family ».

Le groupe réussit néanmoins une bonne mixité de sons divers, nous surprenant parfois. Je pense surtout à « Marso Sava » et son intro assez roots à la batterie, batterie et basse qui restent à mon sens les éléments majeurs de l’album, sans oublier les chœurs qui ponctuent avec entrain les dix chansons de l’album.

Le point positif résulte dans la chanson « Trucks at Night ». Déjà excessivement excellente en live, elle l’est tout autant sur l’album. Ce chant hyper rythmé, la basse fiévreuse et la batterie frénétique en font indéniablement LE morceau parfait, qu’on ne se lasse jamais d’écouter. Chanson qui, de plus, vient parfaitement clore l’album avec « They Call it a Race »

La plus grosse déception reste sans doute la remasterisation de « Goose ». La chanson perd toute son âme pour tomber dans une version beaucoup trop lisse… Elle devient soudainement pâle et l’envie de danser avec frénésie dessus disparait elle aussi.

On peut donc dire que « Family » reste quelque peu un album ambigu; ambigu dans le sens où il est parfaitement maitrisé et très bien finalisé d’un côté, et de l’autre on perd un peu l’âme des chansons qui en live prennent une dimension tellement impressionnante et quasi parfaite qu’on en redemande encore et encore. Certains apprécieront à juste titre cet album quand d’autres (tel que moi) resteront un peu perplexes et sur leur faim. Dans tous les cas, The Cast Of Cheers est à voir d’urgence sur scène !

Titres phares: Family, Human Elevator et Trucks at Night.

Tracklist:

1. Family
2. Posé Mit
3. Human Elevator
4. Animals
5. Palace and Run
6. Goose
7. Go Getter
8. Marso Sava
9. Trucks At Night
10. They Call It A Race

Note: 3/5

thecastofcheers.com

Family est disponible depuis le 18 juin chez Schoolboy Error et Cooperative Music.

,

Pas encore de commentaires.

Poster un commentaire

Merci pour le partage. Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour être tenus informés des actualités de notre site.