Interview intime avec le trio Cardinale

Faites attention, vous n’avez pas fini de les entendre !
Il y a peu de temps, j’ai fait la découverte d’un jeune groupe de musique électro ambiant, Cardinale. A l’origine de ce projet, un trio de choc : Guillaume Dupont (claviers & samples), Joris Oudin (guitare) et Léo Proust (batterie).
Focus sur un trio prometteur.

  • Bonjour Cardinale.

Bonjour Clémence.

  • Nous sommes heureux de vous rencontrer. Il y a peu de temps vous célébriez les 1 an du groupe. Si vous deviez faire un bilan de cette année, lequel serait-il ?

Oui c’est bien ça ! Cardinale est né il y a maintenant un peu plus d’un an et le bilan est positif ! Très positif ! Entre le premier concert à la Chapelle du Conservatoire, les concerts dans les bars de Rennes et le dernier live à l’Antipode, on a eu l’occasion de jouer avec différents artistes. Entre autres, avec des artistes de la scène rennaise : The Popopopops, Doist et Coksinelle de Motor Rec, Station, Kids of Maths, Paï de Bocal Records, Gotham. On a pu rencontrer différents publics, mais aussi des professionnels de la musique, et des organisateurs de soirée… Depuis un an, nous faisons évoluer un projet de musique plutôt ambient et mélodique aux accents post rock et nous allons poursuivre dans cette direction.

  • Comment est né votre projet ? D’où est venu ce nom de groupe et comment vous connaissez-vous?

On voulait un nom simple qui sonne bien en français et en anglais et les points cardinaux, on aime bien… Notre rencontre s’est faite en fac de biologie ; on faisait tous les trois de la musique parallèlement à nos études. On s’entendait bien et on a eu envie d’essayer de faire de la musique ensemble. On a commencé à composer à deux, avec claviers, guitare, et machines. Et puis, Léo nous a rejoints à la batterie quelques mois plus tard. C’est lors de notre concert à la chapelle du conservatoire de Rennes, organisé par Cécile, notre directrice artistique, que nous avons pu expérimenter la scène pour la première fois.

  • En écoutant votre musique, une question m’est venue. Vous avez tous le début vingtaine et votre groupe est assez récent. Pourtant votre musique est très travaillée. Avez-vous tous intégré un conservatoire de musique ? Si oui, les années passées au sein de l’école vous ont-ils permis d’être ce que Cardinale est maintenant ?

On a tous les trois des formations musicales différentes. Guillaume étudie le piano au conservatoire depuis tout jeune. Léo a pris des cours de batterie depuis plusieurs années et Joris est autodidacte à la guitare. C’est le croisement de ces différentes expériences que nous avons de la musique et la singularité des influences de chacun qui constituent la musique de Cardinale.

  • Quelles sont vos influences ? D’où vient votre inspiration ?

Nos influences sont variées. Joris écoute beaucoup de post rock et de BO de films, Léo est très axé électro, hip-hop et Guillaume écoute pas mal d’électro et de musique classique. Mais les influences ne suffisent pas, il faut passer du temps à faire de la musique et trouver le son qui nous correspond.

  • Il y a un an, vous avez donné votre premier concert lors d’un festival de performances live à la chapelle du conservatoire de Rennes. Vous avez par la suite rencontré la jeune photographe Diane Sagnier, lauréate du prix Picto 2011, qui a été subjugué par votre titre « Orsen » et qui en a réalisé un clip. Pouvez-vous nous expliquer votre rencontre ?

On a rencontré Diane à Paris lors d’un concert et on a sympathisé. On a beaucoup aimé son travail. Et elle a beaucoup aimé Cardinale. Quelques semaines plus tard, elle nous a contactés pour Orsen. La vidéo nous a vraiment plu et on a décidé de choisir la petite fille au bonnet loup comme visuel du groupe.

  • Vous étiez en live le 21 avril à l’Antipode à Rennes avec 4 autres groupes pour la présélection du tremplin des Jeunes Charrues 2012. Comment avez vous appréhendé cette expérience ?

Nous avons fait cette date aux côtés de Mermonte, Tiny Feet, Alphabet et Da Titcha. C’est la pop orchestrale de Mermonte qui partira cet été à Carhaix. On a été super contents d’être présélectionnés, même si on savait que le projet dans son ensemble n’était pas encore abouti pour gagner le tremplin. Ça a été une nouvelle étape pour le groupe, une préparation plus intense encore que pour les autres live. Cette scène nous a vraiment motivés pour mener le projet beaucoup plus loin encore. Cardinale est un projet instrumental émergent. Nos arrangements et la construction des morceaux doivent être peaufinés au maximum. On garde un très bon souvenir de la soirée Tremplin Jeunes Charrues 2012.

  • En tout cas, toute l’équipe d’indiemusic croise les doigts pour les Jeunes Charrues et vous souhaite une très belle continuation.

Merci

Retrouvez Cardinale sur :
facebook.com/Cardinalefr
soundcloud.com/cardinale-1/
youtube.com/user/cardinalemusic

,

Pas encore de commentaires.

Poster un commentaire