PacoVolume 2

Cette semaine, la sphère musicale a pu compter sur une nouvelle contribution de PacoVolume, et quelle contribution ! Alors que Manhattan Baby (2009) nous avait laissé sur une jolie note colorée, enjouée, chaleureuse et rythmée, Massive Passive joue la mue d’un artiste résolument à suivre !

Fini la naïveté d’une pop mielleuse – de très bonne qualité, il n’empêche –  Paco troque la candeur en vogue pour l’impact d’un noisy ambiancé. Une manœuvre qui révèle véritablement l’artiste qui se cache derrière cette euphorie atypique matérialisée avec adresse. Le jeu des sons, des effets, tout est marque d’un créateur arrivé à maturité.

Massive Passive : pleinement conquis et ce, dès l’ouverture ! Plus qu’une introduction, Yallah Shalom marque la scission avec le premier album et annonce cette mue que je place véritablement en tête des attributs d’un album réussi. L’enchainement sur The Bald And The Underpaid et son côté Dayvan Cowboy (éminence signée Boards Of Canada) enfonce le clou, balaye les dernières hésitations et annonce une réjouissante richesse de sons, d’effets, d’arrangements. La suite n’est qu’une suite parfaite et logique de titres tous aussi charismatiques les uns que les autres.

Un crescendo qui frôle l’apothéose avec deux piliers de l’album dévoilés coup sur coup. As Usual n’est pas marqué par une quelconque innovation et se range même en tant que classique du genre indé. Guitares très légèrement saturées, ensemble tonique, refrain ravageur… C’est du réchauffé, mais pleinement interprété ; à croire qu’il ne faut pas chercher plus loin ! Pour compléter ce duo détonant annoncé, Master Writer. Laissez les quinze premières secondes et vous serez comme absorbés pour un peu plus de trois minutes. Une instru aux senteurs exotiques qui ne manque pas de marquer l’album et d’amorcer la clôture d’une écoute des plus plaisantes.

Un au revoir ambiancé, des conclusions d’ores et déjà établies (depuis la première partie de l’album) et une certitude, le troisième album sera attendu, très attendu. La surprise est entière et Massive Passive se positionne en parfait candidat au titre d’album de l’été.

Massive Passive de PacoVolume est sorti ce mardi 26 juin chez Discograph.

pacovolume.com
discograph.com

,

Pas encore de commentaires.

Poster un commentaire