Volta Desviada, l’incessante déflagration sonore

Dernière livraison du label Kythibong, Fordamage avec ce troisième album « Volta Desviada » revient avec force tacler ses collègues nantais de chez Papier Tigre.

Brutal et animal, Volta Desviada est ravageur.

C’est un disque qui vous percute de plein fouet, et qui tout au long de son écoute, vous repasse dessus tel un rouleau compresseur. Un disque qui a la force d’un bélier, la violence d’une masse et l’efficacité d’un coup dans la nuque. Un album de tueur habillé tout de noir, cravate rouge sang.

Malgré tout ça, malgré toute cette violence manifeste, malgré tout ce déploiement belliqueux, la mélodie s’installe dans la dureté des rythmes, pour nous livrer un album cohérent par sa rudesse et à la rigueur incontestable.

Volta Desviada est un album sauvage et incontrôlable, bruyant et chaud où les rares moments d’apaisement ne sont qu’un souffle dans un océan de feu.

Avec son troisième album, Fordamage s’impose sur neuf titres comme l’un de ces groupes français aux limites sensibles du math rock, de la noise, de l’expérimentale et du punk hardcore. À réserver aux plus aguerris.

La bête est lâchée depuis le 6 juin en CD digisleeve (au passage magnifiquement illustrée par une certaine Amélie) et en vinyle 180g (+mp3), distribué par La Baleine.

fordamage.bandcamp.com
kythibong.org

Pas encore de commentaires.

Poster un commentaire