Menu

Live-report de la soirée Coopérative Music avec Citizens! et The Cast of Cheers

Après une soirée haute en couleur en février dernier (Marques Toliver, Theme Park et Friends), le label Coopérative Music nous donnait de nouveau RDV à La Flèche d’Or le 10 avril dernier avec au programme deux jeunes formations très prometteuses : Citizens!, quintet anglais qui a déjà écumé quelques salles parisiennes et dont la réputation n’est plus à faire et The Cast of Cheers, quartet irlandais aux chansons acérées et dansantes.

Arrivée assez tôt à la salle, je préfère rejoindre le bar encore vide (mais pas pour longtemps) avant de m’approcher lentement vers le devant de la scène pour écouter, et ce d’une oreille distraite le DJ set Warm Up de KPCK. DJ set sans grand intérêt me direz-vous puisque la salle était pour ainsi dire quasi vide !

30 minutes plus tard, le DJ quitte la scène pour laisser donc place aux nouveaux protégés de Kitsuné : Citizens! (produits entre autres par Alex Kapranos). Le public a cette fois tôt fait de se regrouper devant une scène qui laisse apparaitre un immense clavier, criblé de « z ». 21h30 tapante, dans une salle plongée dans la pénombre, la jeune formation londonienne monte sur scène, et annonce d’emblée leur cold pop aux touches électros. De ce que j’avais pu entendre et voir, je m’attendais à voir un groupe assez vite déchainé, avec le chanteur qui a pour habitude de descendre dans la fosse.

Ce soir, ce ne sera pas le cas ! Le groupe démarre avec beaucoup de retenue leur set par le titre « Caroline », le tout devant un public très silencieux et assez stoïque.

Même le tubesque « Reptile » laissera les spectateurs de marbre. Le groupe quant à lui enchaine les tubes à grande vitesse, le tout ponctué par les « merci Paris » d’un Tom Burke plus timide que d’ordinaire.
Les chansons dansantes comme « Love You More » et « Let’s Go All The Way » peinent elles aussi à décrocher le public d’une torpeur assez marquée.

Il faudra attendre presque la fin du set avec « True Romance » et « (I’m in love with your) Girlfriend » pour voir le groupe comme le public se déhancher sur des sonorités décidément très pop dance. Je reste donc sur ma faim et m’attendais à quelque chose de plus incisif et sautillant.
Espérons que leur prochain concert au Point FMR (le 7 juin) relèvera le niveau de cette performance restée en demi-teinte.

La setlist

Caroline
Reptile
Love You More
Let’s Go All The Way
She Said
Monster
True Romance
(I’m In Love With Your) Girlfriend

Les lumières se rallument pour laisser place à une fosse quasi vide. La plupart des auditeurs venant pour Citizens!, j’espère tout de même qu’ils réapparaissent 30 min plus tard pour apprécier à sa juste valeur les excellents Cast of Cheers. Public qui sera tout de même assez clairsemé dans la salle. Quelle perte ai-je envie de dire à ceux qui ont déserté, mais pas le temps de maugréer, les quatre Irlandais montent sur une scène (plongée une fois de plus dans le noir) et me voilà prête à apprécier comme il se doit. 40min de set furieux et maitrisé avec beaucoup de maturité !
Les Cast of Cheers se sont faits notamment connaitre il y a deux ans avec leur premier album auto produit « Chariot ». Ce soir, ils viendront surtout défendre leur futur second album « Family » (sortie le 18 juin chez Coop’/School Boy Error).

Le groupe attaque fort avec « Trucks at Night » ! Le ton est donné avec un John Higgins qui sautille et danse avec plaisir derrière sa basse tandis que le très bon Kevin Curran frappe avec conviction sur sa batterie.
Connaissant La Flèche d’Or pour ses défauts au niveau du chant, j’avais un peu peur de ne pas entendre Conor Adams et son frère Neil (backing vocals) derrière leurs guitares respectives, mais finalement, leurs voix assez particulières se feront facilement entendre. Je ne peux m’empêcher moi aussi de sautiller et remuer la tête.

Le public reste dans son intégralité assez calme, mais on sent que les spectateurs sont rapidement conquis par la joyeuse bande qui va passer le concert à sauter dans tous les sens, Neil en tête, qui ira même jusqu’ à « jeter » à droite à gauche sa guitare quand il n’est pas occupé au clavier.
Les tubes s’enchainent, alternant les gros sons de « Chariot » et les titres plus que prometteurs de « Family ».
Mention spéciale à « Animals », le prochain single qui vous fera assurément danser tout l’été !
Même si les guitares sont sans rappeler Foals ou Battles, le groupe a clairement acquis son propre son et le joue avec une maturité que je qualifierai presque de déconcertante ! Goose, qui figure sur « Chariot » et qui sera rééditée sur le prochain album a vite fait de conquérir les foules avec ces touches électros entêtantes et ces paroles scandées en rythme. Il en va de même pour Family dont le riff a tôt-fait de vous faire décoller les pieds du sol et sautiller pendant ces folles 2 minutes 30. « I am Lion » est lui aussi d’une efficacité redoutable, emmené par une basse absolument délicieuse. Il sera donc obligé de dire que ces 40 minutes de set ont été jouées sans temps mort, avec force et maitrise ! Et c’est avec un gros sourire collé sur les lèvres que les quatre Irlandais quittent la scène.

Il va sans dire qu’ils seront très vite de retour sur le territoire français.

La setlist

Trucks At Night
Building Blocks
Family
Human Elevator
Animals
Goose
Auricom
I Am Lion
Posé Mit

Avec deux groupes aux sonorités différentes mais tout aussi convaincants l’un que l’autre, Coop’ a offert une fois de plus une soirée sans fausse note.
Je vous conseille vivement de suivre avec intérêt ces deux formations qui n’en n’ont pas fini de faire parler d’elles !

citizens.cz
thecastofcheers.com
cooperativemusic.fr

, , , ,

Il n'y a pas encore de commentaires.

Votre avis nous intéresse...