Menu haut

Come closer to Miles Kane

MILES KANE – 09/11/2011 – Rocher de  Palmer, Cenon.

Après une première partie ; Charlie Plane, certes remarquable mais quelque peu plaintive, dans le ton de ses chansons, la foule se dirige vers la scène en attendant l’arrivée de Miles Kane et ses musiciens.
On se presse le plus possible au devant de la scène, on applaudit, on entend de temps en temps des petits hurlements de fans impatients qui ne demandent qu’une chose, que le concert commence. Et ils sont entendus.

Les musiciens entrent en scène, puis Miles Kane qui affiche un grand sourire, manifestement heureux de jouer pour le public bordelais, (mais peut être fait-il preuve d’une bonne humeur pour tous ces concerts ?).

Habillé sobrement d’une chemise blanche et d’un pantalon en cuir noir, il met fin au bruit sourd d’introduction en débutant son concert avec un « Better Left Invisible » énergique et poignant. Un jeu de scène surprenant et animé qui ne laisse en aucun cas sur sa faim.

Puis, Miles enchaine avec une grande partie des chansons de son album avec une aisance et un charisme sur scène assez impressionnants.

« Counting Down The Days », « Rearrange » que déjà tous le public chante en chœur avec lui, « Telepathy », « Kingcrawler » ou encore « Quicksand » s’enchainent parfaitement bien grâce à un spectacle vivant et captivant que nous soumets Miles Kane et sa bande de musiciens.

Assez rigolé, il décide de nous faire espérer quelques minutes une reprise de Dutronc – père – en français, mais sa maitrise de notre langue ne s’avère pas assez bonne pour l’honorer. Ce sera en anglais, et c’est ainsi que je découvre avec surprise que le public connait « The Responsible » (ou Le responsable en version originale).

« Colour of the Trap » est le moment de douceur et de délicatesse du concert. On retrouve un Miles Kane tendre qui nous embarque dans un petit monde tout bleu (merci aux lumières !) comme au beau milieu d’un rêve.

Miles disparait, mais revient quelques minutes plus tard après des applaudissements à n’en plus finir, preuve du grand amour que lui portent ses fans avec deux titres en rappel. « Come Closer » que le public chante en chœur à l’instar de « Rearrange », et enfin, il décide de clore le concert avec la chanson « Inhaler » qui même en fin de soirée conserve une énergie incomparable et redoutable.

Miles Kane est vraiment un bon musicien et chanteur. Il a une assurance et une complicité avec son public assez alarmante. Je tiens à préciser que même s’il est en solo, il n’en oublie pas moins ses musiciens qui l’accompagnent et les remercie dès qu’il en a l’occasion, ce que je trouve réellement correct et important.

Un seul conseil à vous donner : ne ratez pas ses prochains passages en France qui se feront en première partie des Arctic Monkeys à Paris.

Et maintenant, en bonus, découvrez l’interview expresse que j’ai pu réaliser avec Miles quelques minutes avant son concert :

  • Bonjour Miles, la plupart des gens te connaissent, mais peux-tu te présenter brièvement ?

Bonjour, je suis Miles Kane et je suis en coulisses avant le concert de ce soir pour cette interview.

  • Qu’est-ce qui t’as donné envie de faire de la musique ? As-tu une idole ?

Oui, les Beatles sont mes idoles !

  • Tu as écrit ton album « Colour of the Trap » avec Alex Turner…

Oui, quelques chansons, il est comme mon frère pour moi.

  • As-tu une anecdote à partager avec nous ?

Beaucoup trop en réalité, et elles ne peuvent pas se dire en public (rires).

  • Pourquoi avoir appelé ton album Colour of the Trap ?

Parce que c’est en lien avec une très belle chanson sur l’album. Et puis le titre de cette chanson est clair pour moi. Et il sonne bien comme étant le titre d’un album ; il me rappelle des films à la James Bond aussi.

  • Si on te proposais de faire la BO d’un film ou d’une série en rêve, ça serait quoi ?

D’une, j’aimerai beaucoup ! Faire celle d’un Tarantino, ça serait le pied, j’adore la musique de ses films.

  • Quel est ton meilleur souvenir de concerts ?

Cette année a été la meilleure de ma vie. J’ai adoré jouer à Rock En Seine à Paris, c’était trois jours vraiment très agréables. C’était une étape, et j’étais content d’y jouer.

  • Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

J’espère que tu aimeras le concert de ce soir, que ce sera le meilleur concert de rock’n’roll que tu n’aies jamais vu.

  • Pour finir, je te laisse la parole.

Je prendrai la parole sur scène ce soir, je m’exprimerai (rires). Je vais donner des coups de pied, faire de bons solos de guitare et crier comme un fou !

Un grand merci à Miles Kane et toute son équipe, Laure Bayard du Rocher de Palmer, l’association Allez les Filles et Felix Barrière.

, , ,

Une réponse à Come closer to Miles Kane

  1. William Dumont 21 août 2012 à 15 h 40 min #

    Bien Sabrine ! Will de FB… ;)

Poster un commentaire