Menu

Norma Peals, pile ce que je n’aime pas

Début 2012 sortira le premier album de Norma Peals, douze titres et deux remix.

Que puis-je en dire ? Du bien, j’en doute malheureusement. Dès la première écoute, dès le premier titre, j’ai comme un pressentiment qu’entre leur musique et moi, il y a comme une rupture.

La voix de Thibault y est certainement pour beaucoup. Agaçante, perçante parfois, j’ai du mal à accrocher à un tel choix. Ça en devient même fatigant rapidement.
J’en viendrais même à plaindre l’ingé son qui a du se retaper en boucle pendant plusieurs jours leurs titres au cours du long processus de mixage et de mastering.

Niveau son, ça pourrait passer, mais non, les cinq membres de Norma Peals livrent une soupe pop-électro du même acabit que celle que Superbus nous sert depuis plusieurs années déjà.

Avec des sons électroniques qui rappellent par moments les mélodies 16 BIT d’un Sonic sur Megadrive sur « Inside You » au titre d’ouverture « Opium’s War » au parfum de pop électro adolescente, je m’ennuie vraiment. J’en viens même à zapper dès la première minute certains titres pour ne pas fragiliser davantage ma perception déjà mal en point de leur univers musical.

Oui, car malgré mon ouverture d’esprit concernant ce qui passe sur les ondes fm nationales, je dois bien me résoudre à une terrible réalité, je n’aime décidément pas ce groupe.

crédit : Eva E.Davier

Rien ne vous empêche d’attendre impatiemment cet album comme le messie si vous trouvez charmante leur petite musique, mais pour moi, c’est tombé pile dans ce que je n’aime pas.

www.normapeals.com