So Was The Sun tape fort

Brulant est leur soleil noir.

Une voix prenante et habitée, celle de Palem Candillier, nous dépose au beau milieu d’un no man’s land dévasté.

La musique de So Was The Sun prend quant à elle le chemin de l’indie rock, saveur crème anglaise bien brulée, entre Muse et Biffy Clyro, et nous délivre un savant mélange de couplets lourds et puissants et de passages apaisés savoureusement rares.

Leur EP éponyme, fruit de plusieurs années de travail et d’évolutions majeures au sein de la formation, manifeste sur cinq morceaux un véritable potentiel de composition et d’écriture.

De « Chieftain » à « My Lover’s Gone » en duo avec l’Irlandaise Rachel Austin, on découvre cinq titres cohérents et prenants capables de toucher bon nombre de férus d’un rock chauffé à la braise sous un soleil de plomb.

So Was The Sun a sorti son EP le 11 mars dernier. Une seule hâte désormais pour moi, celle de découvrir l’album qui ne peut se révéler à la chaleur de leurs flammes qu’aussi prometteur.

www.myspace.com/sowasthesunmusic

Pas encore de commentaires.

Poster un commentaire